Lieux
0

La brasserie Barbès ré-organise le paysage du 18ème

Partout on ressent cette impression de fourmillement dans le quartier de Barbès. Auparavant animé par les vendeurs de cigarettes à la sauvette, la mise en place en septembre 2012 de la SZP ( Zone de Sécurité Prioritaire) tente d’offrir un nouveau visage au quartier. En 2013, la réouverture du Louxor, le plus vieux cinéma français, […]

Partout on ressent cette impression de fourmillement dans le quartier de Barbès. Auparavant animé par les vendeurs de cigarettes à la sauvette, la mise en place en septembre 2012 de la SZP ( Zone de Sécurité Prioritaire) tente d’offrir un nouveau visage au quartier.

En 2013, la réouverture du Louxor, le plus vieux cinéma français, avec ses fresques néo-égyptiennes, apporte au quartier une allure de renouveau, attirant des visiteurs de tout Paris. Son directeur Emmanuel Papillon se réjouit même des 250 000 visiteurs qui sont passés faire un tour durant l’année 2014. Un succès qui n’était apparemment pas prévu.

En face, le Vanoprix, ancien temple des bonnes affaires, parti en fumé en juin 2011, semble se refaire une beauté.

barbès

Jean Vedreine et Pierre Moussié, les deux défricheurs des quartiers populaires, ont vu dans cet espace l’occasion idéale pour ouvrir une brasserie tendance et de qualité.

Le projet offre 700m2 répartis sur 4 niveaux. Le rez-de-chaussée est dédié à un restaurant classique et raffiné en béton ciré et en marbre vert qui attirera tous les bobos gourmets. Le premier étage offre un jardin d’hiver avec une verrière rétractable quant au deuxième étage, il recevra dans son dancing vitré, tous les oiseaux de nuit.
Une terrasse sur le toit est prévu pour venir déguster sur des chaises longues de savoureux cocktails tout en profitant d’un agréable bain de soleil.

barbes

La construction tend à retrouver le Barbès chaleureux du passé, à valoriser ce quartier populaire afin d’attirer les autres arrondissements tout en privilégiant les habitants locaux.
L’association Action Barbès, qui lutte avec l’aide de ses riverains pour améliorer le cadre de vie du quartier, a soutenu le projet des deux trentenaires.
Le magasin Tati sera réaménagé au cours de cette année tout en restant populaire.

On a hâte de découvrir ce nouveau lieu branché qui privatisera des salles style néo-industriel pour tous vos événements, privés et professionnels.

Brasserie branchée, cinéma d’artistes, le quartier se refait un nouveau visage. Bienvenue au nouveau Pigalle !

Inscrivez-vous à notre Newsletter et ne manquez plus aucune actu !
Partager :
  • googleplus
  • linkedin
  • tumblr
  • rss
  • pinterest
  • mail

Écrit par : Marion Bazille

Laissez un commentaire !

Envie de vous exprimer ?
Laissez un commentaire !